La vie dans les villages flottants du lac Titicaca

Publié le : 18 juin 20223 mins de lecture

Les indiens Aymaras sont des peuples qui vivent autour du lac Titicaca au Pérou, près de Puno. Ils habitent dans des villages flottants sur le lac. Ce sont les ancêtres des Uros, les anciens habitants des lieux (qui n’ont pas complètement disparus du territoire). Si vous êtes adepte de voyage, sachez que c’est une destination touristique importante et populaire dans la région.

Des villages entourés par des roseaux et des habitations décorées curieusement

Pour entrer dans le village, il faut passer par la végétation luxuriante que les habitants appellent « totora ». Il s’agit de roseaux de haute altitude, utilisés par les Uros depuis des générations et récemment par les indiens Aymaras. Les petits bateaux se fraient un chemin dans les méandres des roseaux pour accéder au village flottant. Pour information, on dénombre actuellement 85 villages qui sont éparpillés partout sur le lac Titicaca. Les maisons sont construites et décorées harmonieusement avec des roseaux « totora », ce qui confère au village un aspect unique et fascinant. Tout ce que vous verrez sur les lieux lors de votre itinéraire au Titicaca Pérou seront ornés par de magnifiques roseaux de couleur jaune : habits de la population, toits des maisons, petits bateaux d’embarcation… Pour information, on dit que ces îles ont été érigées par d’anciennes populations, dans le but d’échapper à la dictature des puissants Incas au XIIIe siècle.

Activités et moyens de subsistance

La vie quotidienne des indiens Aymaras et des restes des Uros est rythmée depuis des siècles par la pêche au poisson sur le lac de Titicaca, mais aussi par la construction d’embarcations et d’habitations fabriquées avec des roseaux totora. Le tourisme est aussi devenu plus développé dans le village, ce qui constitue aux habitants un apport financier non-négligeable. Mais cependant, l’argent est moins utilisé. Les habitants échangent leurs créations aux visiteurs contre de la nourriture (viandes de lama, légumes, boissons) et des vêtements de laine. Il n’y a pas d’agriculture, et les élevages sont très rares.

Croyances et traditions

Une grande part de la population dans les villages flottants est de foi catholique. Cependant, les croyances héritées des ancêtres subsistent toujours en parallèle : êtres surnaturels protecteurs, esprits maléfiques… La chevelure est sacrée pour les habitants des villages flottants sur le lac de Titicaca. On ne les coupe pour la première fois que jusqu’à l’âge ou un enfant arrive à parler. Enfin, les habitants de ces villages apprécient beaucoup la musique et la danse. Ils savent fabriquer des instruments de musique à partir de troncs d’arbres et de roseaux totora.

Plan du site